L'Édito du Festival

La douzième !

Voilà 12 ans que les Détours de Babel poursuivent une idée simple : accompagner les artistes, compositeurs et musiciens, d’où qu’ils viennent ou se revendiquent, à s’affranchir des appellations d’origine contrôlée, des hiérarchies institutionnelles, pour imaginer des échappées belles, des trajectoires croisées à l’écart des chemins balisés. 

Aux Détours, depuis l’origine, nous soutenons les projets « transculturels ». Ceux qui franchissent les frontières, s’interpénètrent, s’interrogent, se répondent, s’aimantent, et dessinent une nouvelle géographie musicale aux espaces composites. Ceux qui traversent l’état du monde, ses fragilités, ses contradictions et interrogent les questions d’identités, d’appropriation culturelle, de rapports de domination, dans une planète globale et connectée dont on mesure l’immense défi de la protéger, d’en faire un bien commun habitable pour toutes et tous.  

Chaque création est d’abord une rencontre qui prend son temps, celui du désir de l’autre, de sa différence, de sa représentation du monde. Au-delà des zones de confort et des postures esthétiques, elle assume son principe d’incertitude comme une promesse qui puise dans l’échange les ferments de l’inattendu.

Cette édition fait chanter les musiques de la forêt, du désert, des montagnes, des steppes par celles et ceux qui y habitent intimement. Elle donne la parole aux artistes qui sont réduits au silence, minorités, peuples oubliés ou privés de territoire. Elle met en mouvement la fragile beauté de la vibration de la matière et de l’air. 

Elle regarde aussi de l’autre côté du miroir, celui des mondes virtuels, de l’emprise des intelligences artificielles et des vertiges algorithmiques. Non pour les opposer, mais pour dire la complexité d’un monde qui, boulimique de connexions, a besoin de se reconnecter au sensible, au vivant.

Dans cette crise sanitaire qui n’en finit pas de finir et de rétrécir nos libertés d’action, nous restons déterminés à élargir au plus grand nombre ces aventures musicales aux libres horizons.

Créations, concerts, spectacles, salons de musique, installations, performances, brunchs musicaux, investissent les nombreux lieux de vie, de culture et de patrimoine qui partagent cette aventure avec nous à Grenoble et en Isère, invitant les publics à savourer ensemble le risque de plaisirs musicaux partagés.

Au plaisir de vous y retrouver 

Benoit Thiebergien