Festival Détours de Babel

du 15 mars au 7 avril 2019 « Croisements »

A l’heure où le mot « diversité » est dans tous les discours, les droits culturels se heurtent pourtant à la montée des replis identitaires et discours xénophobes. Alors que le Sud survit ou s’exile trop souvent pour fuir misère ou répression, le Nord construit des murs, protège ses territoires, ferme ses frontières, barricade sa culture.

Il oublie pourtant qu’il s’est construit au croisement des routes migratoires, source d’échanges et d’acculturations réciproques, ferment des idées, des arts et des cultures…

Le monde se créolise, les cultures se mélangent, qu’on le veuille ou non, et dessinent ce qu’il sera demain.
La libre-circulation des imaginaires, la « poétique de la relation », l’insoumission de la création, c’est ce que défend le Centre International des Musiques Nomades dans son approche « transculturelle » de la création.

Cette nouvelle édition du Festival témoigne de cette dynamique musicale libre et sans frontières, de ces migrations esthétiques qui enrichissent et renouvellent le paysage musical contemporain. Trois semaines de rencontres artistiques improbables, de croisements et d’hybridations assumées, de détours babéliens qui mettent en regard les musiques et cultures d’ici et d’ailleurs, aux couleurs du monde d’aujourd’hui. Loin du fantasme de la fusion, ces rencontres explorent le trait d’union de cet entre-deux, cet aller et retour entre soi et les autres, de l’Europe à l’Afrique, du Moyen Orient à l’Asie, etc., là où la musique sort de ses appellations d’origine contrôlée pour s’inventer de nouvelles saveurs mélangées.

Benoit Thiebergien