Gayam 16

Musiques traditionnelles

Les nouvelles traditions du gamelan

Dim. 20 Mars 2022 17:30
Auditorium Olivier Messiaen
Pas de réservation. Vente sur place le jour de l'événement
Tarif au choix (3€/6€/12€/20€)
Dans le cadre du Brunch musical #1 Alma-Très-Cloîtres

Gayam 16 est un collectif de musiciens javanais qui souhaite maintenir vivante la tradition du jeu de gamelan à Java, en soutenant les artistes désireux de développer la pratique du gamelan et sa diffusion à l’étranger et en produisant de nouvelles pièces de gamelan contemporaines.

Le collectif est né d’une idée du musicien Sapto Raharjo, décédé en 2009. Celui-ci souhaitait collaborer avec les amateur et les joueurs de gamelan du monde entier en développant la culture traditionnelle tout en créant une nouvelle expérience musicale avec cet ensemble instrumental. Depuis 1995, Gayam 16 organise chaque année le Yogyakarta gamelan festival - événement incontournable pour tout amateur ou professionnel de cet instrument - ainsi que de nombreuses activités pour les jeunes, ateliers, cours réguliers, montages vidéo et autres installations artistiques.

Pour  le compositeur Alex Grillo, fin connaisseur du gamelan et de sa culture, à Java le rapport entre les musiciens et le théâtre ou la danse est intime, l’un est créé parallèlement à l’autre et chacun connaît sa partie aussi bien que celle de l’autre.  La virtuosité et la technique ne sont pas les objectifs de ces artistes qui sont pourtant de grands techniciens. L’enseignement de la musique et du théâtre dansé et masqué s’inspire d'une tradition fondée sur la transmission orale, qui s'effectue toujours en groupe. Le gamelan y est un instrument collectif de part le caractère non-autonome des différentes pièces qui le composent, à l’inverse des instruments des orchestres occidentaux ; c’est la rencontre et l’expérience commune qui sont les règles. Il« partitionne la partition » à l’extrême, partageant la ligne mélodique entre les instrumentistes aux parties imbriquées les unes dans les autres, le partage des tâches étant maximal. La virtuosité résulte dès lors d’une coordination collective. La création également est souvent collective et la composition naît souvent, directement, sur les instruments. Ainsi, très vite la pièce échappe à son « auteur » pour devenir bien commun. 

Une conception de l 'art résolument differente de la nôtre, dont la découverte ne peut que nous questionner.

Avyana Destyasti Lintang Saron, peking, demung
Sudaryanto Bonang, saron, peking, flûtes suling, kendang
Azis Rifkyanto Bonang, saron, demung
Bevy Hanterisk Bonang, saron, peking, demung

 

Accueil CIMN - Détours de Babel